Presse

Retrouvez-moi aussi dans la Presse !

article Magazine L'Hay Les Roses.jpg
Article Magazine Roissy en France .jpg
Article dans Roissy en France .jpeg

L'entrepreneur en moi avec Banu Gokoglan

Banu Gokoglan a quitté son métier de professeur des écoles (fonctionnaire donc) pour devenir entrepreneure indépendante dans le domaine du bien-être. Elle a entamé sa réorientation professionnelle en 2013 et est désormais sophrologue praticienne spécialisée en mindfulness (ou pleine conscience). Sur ce site, vous trouverez une vidéo et un podcast, qui s’inscrivent dans le cadre du projet Active Minds (activeminds.fr) qui a pour but de découvrir le visage humain d’entrepreneur.e.s, de comprendre qui ils ou elles sont, ce qui les anime. Donner à voir ce que vous ne voyez jamais, ou que trop rarement !   https://activeminds.fr/rencontre-4-banu-gokoglan/

Etre soi, se perdre et se retrouver, co-écrit avec le Dr Gilles Pentecôte dans le magazine Sophrologie 

Voici un extrait :

« Oser mourir à ce faux-moi, c’est apprendre à naître à Soi. A chaque instant, à travers l’inspiration, et l’expiration, nous expérimentons cette petite mort à ce faux-moi pour renaître à la prochaine inspiration. C’est ce Soi dont il est question, cette maison intérieure remplie du silence de l’être. 

Alors dans cette belle transmutation intérieure, nous allons en sophrologie pouvoir rencontrer notre enfant intérieur, parfois découvrir de nouvelles dimensions merveilleuses du Soi, pour nous relier à cet espace immense de liberté et de douce présence. Lorsque nous apprenons à goûter à la détente qui nous est offerte dans les séances, les solutions et les réponses émergent naturellement, car il n’y a plus d’étranger. Il y a unité en et avec Soi. 

Alors osons expérimenter, osons sortir des sentiers battus ; comme le disait Robin Sharma : « Il n’y a pas d’erreurs dans la vie, il n’y a que des leçons . Il n’existe pas d’expériences négatives, il n’y a que des occasions de mûrir, d’apprendre et d’avancer le long de la voie de la maîtrise de soi. » Osons-nous con-naître, ce serait tellement dommage de passer à côté de soi-même ! »

 

La suite à aller retrouver dans le magazine Sophrologie.

sophro.jpg