Rechercher

THEATRE Quand instant présent veut sauver désir

Désir : J’aimerais tellement un appel ou juste recevoir un message !

Instant présent : Reviens dans ton corps, la réalité est ici et maintenant… J’inspire, je suis chez moi, j’expire je suis arrivé, j’inspire, il n’y a qu’ici et maintenant, j’expire, bien solide vraiment libre, dans le moment présent je m’établis.

Désir : laisse-moi, je veux rester dans mes rêveries ! Juste penser à ces instants magiques me nourrit !

Instant présent : Bon, si ça te nourrit… mais ne viens pas me dire après, qu’une émotion de tristesse te traverse !

Désir : Ah ben non, pourquoi la tristesse me traverserait ? Rien que de penser à hier soir, à la soirée, à notre danse, c’était waouh… je suis sur mon nuage… je vole…

Instant présent : Ah d’accord… bon reste bien assis sur ton nuage, et reste vigilant, la chute peut arriver à tout moment…Respire… J’inspire, je suis ici et maintenant… J’expire la joie est en moi…

Désir : Oui, la joie est en moi… Oh c’était agréable, c’était doux, c’était léger… Mon cœur était transporté ! j’adore revivre ces moments de douceur et de beauté…

Instant présent : Oui, tu parles du passé cher Désir ! Si tu en parles pour te nourrir je comprends et te laisse rêvasser un petit moment, mais si tu parles du passé pour y rester accroché en pensant que là se trouve la joie, tu vas te faire mal en tombant de ton nuage…

Désir : Mais laisse-moi donc tranquille Instant présent, tu n’as que ça à la bouche revenir à ici et maintenant ! Et puis mon corps est tout engourdi par la joie et l’allégresse. Je suis tellement rempli de gratitude et de joie de pouvoir faire toutes ces rencontres incroyables !

Instant présent : Ah un mot que j’aime ! La gratitude ! La gratitude est un pont qui va te relier à moi. Elle te nourrit en pensant à ces moments magiques et en même temps, elle t’aide à revenir au seul espace-temps qui existe, ici et maintenant avec en bonus, cette réelle sensation du contentement et celle de la vie qui nous traverse.

Désir : C’est très étrange, je n’ai plus envie de parler… Je sors mon parachute et redescend sur Terre. Je me sens plus lourd et plus ancré.

Instant présent : Chouette ! Pas de P.P.M.S. aujourd’hui ! Oui, le Plan Particulier de Mise en Sureté, oui, pour ceux qui ne savent pas ce que c’est… petite explication : ce sont les entraînements obligatoires dans les écoles depuis 2016 au cas il y a un danger…Comme Désir descend, je peux vous le dire… il nous est déjà arrivé de déployer le P.P.M.S., car Désir décrochait du moment présent et partait vivre dans le passé ou le futur, alors les émotions de la tristesse, de la colère et de la peur, qui peuvent en temps normal nous rendre visite un petit moment, installaient des tentes et envahissaient le cœur et le mental de Désir pendant des semaines voir des mois.

Désir : Et Instant présent, tu m’entends ? Je suis revenu sur Terre, une descente en douceur. Merci de me rappeler chaque jour que la Vie est en nous à chaque instant. J’oublie et tu es un ami, un vrai, tu ne me laisses pas tomber… et même quand je tombe, tu m’envoies la respiration, le yoga, la sophrologie, la marche et la méditation pour me rappeler que seul ici et maintenant existe !

Instant présent : oh c’est mon travail tu sais !

Désir : Nous n’avons même plus besoin de P.P.M.S. ! Et puis ce qui est vraiment chouette, c’est que je ne m’en veux plus de partir dans mes rêveries ! C’est le va et vient qui importent ! Désormais je prends un ticket aller-retour ! Je me dis que ça fait partie du processus…

Instant présent : Bravo Désir !

Banu Gokoglan

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Vous arrive-t-il de dire oui, alors qu’au plus profond de vous, c’est un « non », clair et évident qui résonne ? Vous arrive-t-il de ne pas vous autoriser à dire « non », par peur de … ? Vous arrive-t

La douleur chronique, qui touche 19 % des adultes en Europe (1), peut être invalidante et avoir des conséquences dévastatrices au niveau so- cial, psychologique et financier. Mais saviez-vous que c’es